FRANCE METAL le report de la soirée des 10 ans -BERRY EN FURY

Report par Sabrina M. Lozen – Photography

Ce samedi 13 janvier, malgré le froid hivernal, les metalheads se sont donné rendez-vous au 9 Cube à Châteauroux pour fêter les 10 ans de France Metal depuis sa déclaration officiel au registre des associations.

Et oui, après avoir œuvré à la communication et à la gestion de différentes orgas et associations, et suivi une formation de manager du monde de la musique, notre Kermhit national a officiellement créé France Metal en janvier 2014.  Ça ne nous rajeunit pas ! Avec l’objectif initial de répertorier et aider à la com des concerts sur tout le territoire, son activité s’est depuis étendue avec les France Metal Awards qui présentent chaque année toutes les sorties d’albums, d’EP, de clips, etc., avec une promo de 600 à 700 groupes tous les ans et des votes du public.  L’association fédère actuellement un réseau de plus de 115.000 personnes, tous réseaux sociaux confondus.  Ce travail de Titan réalisé chaque année par l’équipe méritait bien une petite commémoration digne de ce nom ! Et pour célébrer l’évènement comme il se doit, ce sont 3 groupes qui ont enflammé la scène, avec une énergie, une bonne humeur et une rage communicatives !

Même si beaucoup de métalleux, sous leurs airs de gros durs, semblent trop craindre les températures hivernales pour oser sortir de leur tanière, ceux qui ont affronté le froid n’ont pas mis longtemps à transformer la salle en sauna et/ou brasier fumant selon les moments.  Ils en ont profité pour dévaliser le bar, sage initiative pour éviter la déshydratation dans cette fournaise chaotique.  Et bien sûr, faire une petite visite au Merch, histoire de découvrir entre autre la nouvelle gamme de fringues estampillée France Metal ! disponible ici 

Passons maintenant aux choses sérieuses, car les groupes programmés ne sont pas en reste pour faire monter la température.  On commence avec délicatesse, le heavy/doom des Parisiens de Moonskin se détendant avec subtilité dès les premières notes, nous plongeant dans une atmosphère riche en variétés et influences.

Berry en Fury-2024

Berry en Fury-2024

Si la noirceur et la profondeur du Doom sont bien présents et forment une ligne directrice claire (jeu de mots douteux, j’assume !), les jeux de guitare subtils, incisifs par moment, mélancoliques à d’autres, forment un ensemble propre à nous entraîner vers des abysses macabres.  Néanmoins, les compos ne nous endorment pas dans un style figé, avec des envolées épiques et des passages groovys, qui déstabilisent sans nous rendre perplexe, tant les combinaisons sont cohérentes.

Berry en Fury-2024

Le tout est porté par le chant tantôt inquiétant, tantôt envoûtant, de Delora, qui oppresse autant dans sa version claire que growlée.

Berry en Fury-2024

N’oublions pas la scénographie qui nous emmène dans des rituels occultes et des cérémonies mystérieuses où les voiles, masques, toges et crânes nous ensorcellent un peu plus !  Bref, un moment puissant et planant qui laisse présager une soirée de qualité premium !

Berry en Fury-2024

Berry en Fury-2024

A l’instar de l’objectif de France Metal de promouvoir tous les styles de Métal et de Rock sans favoritisme, la soirée est sous l’égide de la diversité, et la performance suivante va nous plonger sans concession dans l’univers du Death, du Thrash et du Rock ’n’ Roll !  Également originaire de la capitale, Corrosive Elements nous assène d’emblée une musique bien furieuse qui rend hommage aux influences old-school du Death scandinave et du Thrash américain.

Berry en Fury-2024

Berry en Fury-2024

Avec une rythmique ravageuse et efficace, l’ensemble est taillé dans du granit plombé mélangé à de l’acier trempé.  Les riffs surpuissants déboîtent les cervicales sans la moindre pitié, tout est brutal, du cognage de fûts au growl dément.

Berry en Fury-2024

Berry en Fury-2024

Pourtant, en cherchant bien, certains passage se veulent plus catchys avec un coté plus rock qui arrondissent légèrement l’agressivité générale du set.

Berry en Fury-2024

Berry en Fury-2024

De quoi donc contenter les différentes générations présentes,  que galvanisent autant la rythmique percutante que l’atmosphère survitaminée !  Tout le monde a des étoiles dans les yeux et un sourire à faire pâlir le Joker, avec une salle qui prend tout doucement des allures apocalyptiques.

La petite pause qui s’ensuit est bien appropriée afin de changer de configuration neuronale et se préparer à accueillir Locomuerte.

Berry en Fury-2024

Parce que nos joyeux drilles ne comptent pas nous laisser siroter une tisane avec du miel pour nous réconforter en cette fin de soirée.  Leur hardcore/punk old-school a la réputation bien méritée de transformer tous les lieux qu’ils visitent en champ de bataille avec un enthousiasme hors normes.  Et Châteauroux ne fait pas exception ce soir !

Berry en Fury-2024

Berry en Fury-2024

Les Parisiens sont survoltés, haranguant un public déjà bien énervé, aussi bien en français qu’en espagnol.  En effet, pour ceux qui ne connaîtraient pas cet aspect du groupe, les paroles sont dans la langue de Don Quichotte, et ça ne fait que rajouter un petit brin de folie à leur musique débridée, leurs riffs hargneux et à la rythmique déchaînée !

Berry en Fury-2024

Berry en Fury-2024

Pas la peine d’essayer de reprendre son souffle, la meilleure manière de survivre à ce cataclysme délirant est de rentrer corps et âme dans la danse au son puissant et effréné, ressuscité du hardcore et du punk des années 90s.   Et histoire de rendre tout ce déchaînement de folie musicale encore plus cohérent, le public prend d’assaut la scène afin de prouver que faire un slam sous le feu des projecteurs est presque une idée grandiose.

Berry en Fury-2024

Mais tout ce beau monde devait sans doute penser qu’il restait encore quelques cervicales et cordes vocales valides dans la salle, et qu’il fallait y remédier.  Quoi de mieux qu’un concours de slams sur crocodiles gonflables pour ça !  Exercice périlleux car le public était quelque peu clairsemé mais certains crocos sont parvenus à faire 2 fois le tour de la salle !  Ils auraient voulu le faire exprès qu’ils n’y seraient pas parvenu (les porteurs, pas les crocos).

Berry en Fury-2024

Berry en Fury-2024

En matière d’apothéose pour cette soirée, on pouvait difficilement rêver mieux en tout cas !

Ainsi se termine cette célébration d’anniversaire qui, même si elle n’a pas pu convaincre les plus réticents d’affronter le froid, a été largement compensée par l’ambiance démente d’un public totalement investi !  Ce qui est sûr, c’est qu’on va avoir moins froid pour le retour !

Le mot de la fin

Dix années à se démener pour promouvoir la scène Métal et Rock française, ça valait bien une célébration digne de ce nom !  Merci au soutien et à l’engouement de tout le public, aux bénévoles qui ont rendu ce moment possible, et bien sûr à Kermhit qui met toute son énergie au soutien des artistes depuis tant d’années, avec passion et dévouement !  Longue vie à France Metal !  Et beaucoup de nouvelles surprises sont encore en préparation en 2024, ce qui nous laisse présager une année intense en évènements mémorables.  Restez connectés pour ne rien rater de la suite !

Faîtes passer l'info!